Partenaire

Le Lycée Acad. Lyudmil Stoyanov de Blagoevgrad

Le lycée bilingue, fondé en 1984, compte plus de 800 élèves réunis de la Bulgarie du Sud-Ouest à la base des résultats de deux épreuves écrites d'admission. Il est spécialisé dans l'apprentissage du français, de l'anglais et de l'allemand, enseignés de manière intensive dès la première année. Le statut de l’établissement met l’accent sur l’enseignement bilingue et la formation bilingue voire trilingue des élèves. Il y a au lycée deux classes de français, deux classes d’anglais et deux classes d’allemand par promotion. Les matières prioritaires dans le cursus scolaire sont les langues et les nouvelles technologies. Certaines matières comme la chimie, la biologie, les sciences philosophiques, la geographie et l’histoire sont enseignées respectivement en français, anglais et allemand dès la deuxième année. Les élèves apprennent l’informatique et les technologies informatiques pendant les cinq ans d’apprentissage. Depuis l’inauguration du lycée un enseignant francophone titulaire d'un master ou d'un diplôme reconnu équivalent et récemment un professeur anglophone et un autre germanophone enseignent la langue respective aux élèves de VIIIe, IXe et récemment de Xe classes (en première, deuxième et troisième année).

Grande palette d’activités extrascolaires dans différents domaines, olympiades, débats, concours, projets bilatéraux et multilatéraux au niveau international.

Le lycée est situé dans la ville de Blagoevgrad, centre régional de la Bulgarie du Sud-Ouest, au croisement de trois grandes montagnes bulgares: Rila, Pirin et Rhodopes. La région est riche en parcs naturels, histoire et traditions authentiques conservées. La situation géographique et frontalière détermine des influences culturelles variées à l'encontre de fortes traditions régionales, ce qui détermine les goûts des jeunes Bulgares d'aujourd'hui, orientés d’un côté vers la sauvegarde du patrimoine naturel, historique et culturel mais d’un autre côté vers la diversité culturelle.

La diversité et le croisement de traditions culturelles ont formé un esprit de tolérance dans les générations précédentes qu'il faut continuer à développer et construire à chaque nouvelle génération.